Le nouvel audit énergétique à adopter dans une vente immobilière à Lons

Partager sur :

Pour rappel, l’audit énergétique doit, depuis 2023, faire partie du DDT à fournir à l’acheteur lors d’une vente immobilière à Lons portant sur une passoire thermique. Mais le diagnostic subit quelques changements en 2024. Sa nouvelle version est en application depuis le 1er avril. Découvrez les détails dans cet article. 

Le scénario de travaux dit « par étapes » est plus ambitieux

Eh oui ! Ce n’est plus une classe, mais deux que doit gagner le bien au DPE après les travaux proposés dans le scénario « par étapes » du nouvel audit énergétique. Par exemple, une maison auparavant notée F doit alors atteindre la lettre D à la fin des rénovations partielles. 

Le scénario « tout en un seul chantier » est moins exigeant

En revanche, le programme de travaux dit « tout en un seul chantier » admet plus de souplesse dans le nouvel audit. En effet, l’objectif n’est plus d’atteindre la lettre B. L’important est de dépasser les notes relatives aux passoires thermiques. Par exemple, pour un bien classé F, la note D est tout à fait admise après les rénovations globales.

Le confort thermique d’été doit se conjuguer au confort d’hiver

Les scénarios de travaux de l’ancien audit s’intéressaient essentiellement au confort thermique d’hiver des biens. Mais désormais, le diagnostic doit aussi se pencher sur leur confort d’été. Autrement dit, il doit proposer des rénovations qui permettent également de réduire l’effet des fortes températures estivales.

Un scénario de travaux supplémentaire peut être demandé

Auparavant, l’audit énergétique devait présenter un scénario de travaux « par étapes » et un programme « tout en un seul chantier ». Mais le nouvel audit énergétique peut comporter une troisième proposition de rénovations lorsque le propriétaire du bien en fait la demande.